« Christian Dior, couturier du rêve »

Crédit : dior.com

C’est à l’occasion des 70 ans de la Maison Dior que le Musée des Arts Décoratifs de Paris a rendu hommage à son fondateur en accueillant ces derniers mois une splendide exposition : « Christian Dior, couturier du rêve ».

Crédit : dior.com

 « Après les femmes, les fleurs sont la plus belle chose que Dieu a donné au monde »                             – Christian Dior 

Plus qu’une révérence au raffinement, cette exposition met en valeur la créativité et le talent de Christian Dior, dont l’attachement à la beauté de la femme s’avère plus qu’évident. Transporté par sa passion à vouloir sublimer la gent féminine, le créateur a su allier sa créativité et son génie pour proposer de splendides pièces de haute-couture transcendant les codes de son époque. C’est d’ailleurs par le biais de prototypes, d’échantillons et de croquis que nous pouvons nous sensibiliser à l’inspiration de celui qu’on considère comme fondateur du mouvement « New Look ».

Cette immersion dans l’univers du couturier ne se résume pas qu’à son intérêt pour le stylisme. En effet, une partie de l’exposition s’articule autour d’œuvres d’art rappelant la première carrière de galeriste de Christian Dior. La passion de ce dernier pour l’art est mise à l’honneur puisque son impact se retranscrit au travers de ses créations, et plus généralement dans l’univers général de la Maison.

Toutefois, même si l’attention est majoritairement centrée sur Christian Dior, les directeurs artistiques lui ayant succédé ne sont pas oubliés. Ainsi, il a été possible d’admirer les créations de Yves Saint-Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et Maria Grazia Chiuri et de constater que le temps n’altère pas le subtil mélange entre perpétuation de la tradition et innovation, si caractéristique de la Maison Dior.

Orchestrée par une scénographie époustouflante et somptueuse réalisée par l’agence Nathalie Crinière, cette exposition a fait sensation auprès du public en recevant plus de 700 000 visiteurs, parfois prêts à attendre durant des heures avant de pénétrer dans l’univers de Dior. C’est dans un cadre féerique et poétique qu’ont été sublimées plus de 300 robes de haute-couture confectionnées de 1947 à nos jours, accompagnées d’une multitude d’accessoires de mode ou encore de flacons de parfum emblématiques.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone

6 thoughts on “« Christian Dior, couturier du rêve »

  1. Its like you read my mind! You appear to know so much about this, like you wrote the book in it or something. I think that you can do with a few pics to drive the message home a little bit, but instead of that, this is fantastic blog. An excellent read. I’ll definitely be back.
    Rexuiz FPS

  2. Salut, super ton article je suis émerveillée par l’épouvante majestueuse des embruns de mon coeur.
    Le prochain article tu pourrais le faire sur le bidou dramaturge c’est hyper tendance !

  3. Quelle chance d’avoir pu t’y rendre ! Par deux fois j’ai voulu y aller mais impossible de rentrer à cause du trop grand nombre de visiteurs ! Snif snif

    1. Mince… Effectivement, il y avait tellement de monde qu’ils ont prolongé sur la fin de l’exposition les horaires de visite !
      Il te reste la Maison Dior à Deauville pour un petit aperçu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *